Les Grottes du Cerdon

Site incontournable du tourisme dans l'Ain...
Détente et découverte en famille !

Visiter les grottes du Cerdon

Dans le massif calcaire du Jura méridional, l’histoire du site des Grottes du Cerdon commence il y a environ 2 millions d’années au début du Quaternaire, période marquée par de très grandes glaciations.

Un immense lac recouvre une très grande partie de la région et les eaux d’une des nombreuses rivières servant de déversoirs façonnent patiemment, au cours des dizaines de milliers d’années, un vaste réseau souterrain qui s’est peu à peu asséché avec le retrait définitif des glaciers.

Après avoir surmonté les nombreux obstacles climatiques et topographiques du Bugey, les hommes préhistoriques choisissent judicieusement des cavités du site comme refuge.

Les fouilles opérées dès 1914 mettent au jour quantités d’outils, de poteries et d’ossements divers conservés dans les musées régionaux tel que BROU.

Ancienne résurgence de la rivière disparue Dans le porche de l’ancienne résurgence de la rivière disparue, une couche de cendres de 4 à 5 mètres d’épaisseur, vestiges des feux entretenus par les hommes préhistoriques, recouvre le sol.

Sous l’impressionnante autre cavité, véritable chambre froide naturelle de 150 m. de long sur 50 m. de hauteur, ce sont d’innombrables ossements d’animaux qui ont été découverts attestant de l’utilisation des lieux comme aire de stockage et de dépeçage du gibier chassé.

Tous ces éléments attestent d’une occupation humaine ancienne et prolongée ( environ 10 000 ans avant JC) qui va se poursuivre durant l’Antiquité avec la présence d’un bastion romain dans l’ancien habitat préhistorique. Plus tard, durant tout le Moyen-Age, on y relègue les lépreux !

Le site est un véritable verrou de l’accès vers le Haut Bugey. Le très puissant seigneur Hugues de Labalme bâtit sur ses terres dès 1086 deux châteaux-forts et donne en apanage à chacun de ses sept fils autant de forteresses pour mieux contrôler la région.

Témoins de cette période, les ruines fortifiées de La Balme et de Saint Julien sont encore visibles au dessus des Grottes avec leur lot de légendes associées.

A la Révolution, l’ancien habitat préhistorique fournit le salpêtre nécessaire à la fabrication de la poudre.

Le 3° plus grand porche de France ! En 1933, constatant les conditions idéales de conservation dans la grande cavité, un exploitant fromager se rend acquéreur du site, l’aménage et débute un an plus tard l’affinage de Bleu de Gex. Cette activité perdurera jusqu’en 1959 avec une production annuelle de 120 tonnes.

C’est au fromager et à ses enfants que l’on doit la découverte de la galerie supérieure et les premiers aménagements rudimentaires pour la visite.

En 1959, un spéléologue passionné d’ANNECY est averti de la mise en vente du site par le fromager concurrencé par le progrès des chambres froides électriques.

Il s’en rend acquéreur, sur le principe d'acheter pour louer et engage sur une très longue période des travaux d’aménagement pour l’accueil des touristes.

Ainsi, durant 3 années à partir de 1981 et avec l’aide de jeunes spéléologues chevronnés et enthousiastes, cet homme entreprenant procède à la désobstruction du siphon de l’ancienne rivière (jonction entre les 2 cavités) et retrouve sur le haut du plateau le point d’enfouissement des eaux : le domaine souterrain est enfin dévoilé dans sa continuité originelle et offre ainsi une visite inédite du tracé souterrain complet de l’ancienne rivière depuis son enfouissement jusqu’à sa résurgence en milieu de falaise dominant toute la vallée de Cerdon et son vignoble.

Depuis 2001, l‘aventure continue avec la famille Saint Julien qui a repris ce site privé et entreprend depuis de multiples aménagements permettant aux visiteurs, en plus de la visite des grottes, de passer une journée de découverte en famille pour retrouver au travers d’ateliers divers les gestes et techniques de nos lointains ancêtres (maîtrise du feu, taille du silex, fabrication de poteries et lampes à graisse, peinture préhistorique et tir au propulseur). Un atelier de fouilles archéologiques pour enfants complète en outre cette approche proto historique.